Vous avez contacté un graphiste mais il a utilisé un jargon flou et vous vous êtes senti un peu perdu ? Le moodboard, le brandboard et la charte graphique… Mais que veulent dire ces termes ? Pas de panique ! Aujourd’hui je pose la plume Illustrator pour prendre la plume d’écriture (ou plutôt le clavier ?!) et je vous explique ce lexique.

Tout d’abord il faut savoir que ces termes correspondent à différentes étapes de la création d’une identité de marque, alors prenons-les dans l’ordre.

Moodboard

Le moodboard n’est autre qu’une planche (board) d’ambiance (mood), un tableau d’inspiration en soi.

Après avoir échangé à propos du projet avec le graphiste et défini un brief, ce dernier va disposer des images, des couleurs, des typographies, des matières sur une planche afin de donner vie à une ambiance créative. Le moodboard servira de ligne de conduite artistique à suivre. C’est un support qui permet d’avancer sûrement vers la réalisation finale du produit tout en évitant de se retrouver face à des propositions graphiques de logo loin de ce que le client imaginait initialement. Bien sûr, plus le brief est précis, plus les moodboards le seront et plus les propositions graphiques conviendront. Les moodboards servent de support d’échanges entre le client et le graphiste pour voir s’ils sont bien sur la même longueur d’ondes graphiquement parlant. 

Lors de la création d’un logo, j’ai pour habitude de proposer 3 moodboards reprenant des grands thèmes définis dans le brief et le brainstorming (la réflexion). Par exemple, pour le projet ci-dessous (à retrouver ici) autour d’un coffee shop écoresponsable, j’ai imaginé (selon le brief établi avec la cliente) une planche autour de la valorisation du café, une autre autour de l’authenticité et une dernière autour de la gourmandise vitaminée.

Parfois, le client peut déjà être très inspiré et envoyer des images. Cela peut aider le graphiste dans la réalisation des moodboards ; il pourra même inclure certaines images. Pour ma part, lors du premier échange de brief je demande toujours au client de chercher de son coté des images qui lui parlent ou d’autres qui ne lui plaisent pas du tout, en parallèle je travaille déjà sur les moodboards. Ces échanges aident à construire l’ambiance graphique souhaitée.

Une fois la direction artistique validée, le graphiste pourra passer à la création des pistes graphiques du logo.

Brandboard / Branding

Pour commencer prenons le terme branding qui signifie « image de marque », le brandboard n’est autre que la planche de marque. C’est encore flou ? On va détailler tout cela tranquillement.

Nous sommes donc maintenant à l’étape où votre logo est finalisé, vous venez de le valider auprès de votre graphiste. Ce dernier s’attelle au brandboard. Concrètement, il s’agit d’un document A4, recto ou recto/verso maximum qui reprend les éléments principaux de votre identité de marque de façon très condensée (à l’inverse de la charte graphique). Généralement on y trouve, le logo principal, ses variantes (horizontale et verticale), l’icône, les couleurs, les polices. Selon s’il s’agit d’une création de logo simple ou d’une identité visuelle complète, vous aurez d’autres éléments qui s’ajoutent tels que les motifs, les pictogrammes, les images d’ambiance (issues du moodboard). 

Ce document vous est destiné pour un usage personnel, il est très pratique pour avoir en un coup d’oeil la direction artistique de votre identité, comme un petit mémo qui vous suit partout. Certaines personnes l’impriment et l’affichent au dessus de leur bureau. Un regard et vous ressentez l’univers de votre marque !

Pour les graphistes c’est un bon moyen de présenter les identités qu’ils ont créées. Pour ma part je les présente sur mon site mais aussi sur mon Pinterest.

Charte graphique

Enfin, la charte graphique est la dernière étape dans la construction de votre identité de marque. Cette étape n’existe pas si vous avez missionné votre graphiste uniquement pour la création d’un logo. Il s’agit d’un document pdf à usage personnel et professionnel qui recense tout ce que l’on doit connaître sur votre marque. Vous y retrouverez bien sûr les éléments du brandboard, mais s’y ajoutent :
– la construction du logo,
– ses utilisations et ses placements sur les supports déclinés (papier entête, carte de visite, etc), 
– ses interdits (étirement, changement de couleur, visibilité sur fond de couleur, changement de polices,etc),
– sa taille minimale autorisée,
– les codes couleurs détaillés (CMJN, RVB, Pantone),
– et tous les autres éléments nécessaires à la bonne utilisation de votre identité.

Cette charte vous sera utile pour vous guider lors de la création de supports de communication. Mais surtout elle sera à transmettre à vos prestataires de services ou si vous faites appel à une autre agence de communication afin qu’ils respectent votre identité et garde une cohérence visuelle. Normalement, si ces prestataires sont sérieux ils vous demanderont d’eux-même de leur envoyer votre charte graphique 😉 

Une charte graphique plutôt brève comporte une douzaine de pages, mais certaines peuvent aller jusqu’à 50 voir 100 pages ! Il s’agit bien entendu de charte graphique pour de très grosses entreprises.

En bref, c’est un outil indispensable dans la création d’une identité de marque solide. Il permet de garder tout au long de la vie de votre entreprise une harmonie graphique.

Exemple d’une page de la charte graphique de Café Bulbe.

J’espère que cet article aura dissipé l’ombre qui flottait sur ces trois termes spécifiques que sont le moodboard, le brandboard et la charte graphique. À présent vous serez normalement bien équipé pour discuter aisément avec votre graphiste. Si vous avez uniquement un logo, il est tout à fait envisageable de continuer à travailler dessus pour concevoir sa charte graphique. Si vous avez déjà tout ce qu’il vous faut, n’hésitez pas à me faire des retours à propos de l’utilisation de votre charte graphique. Je suis curieuse de connaître leurs vies une fois lancées dans le grand bain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *